Actu,Divers 12 février 2013 9 h 40 min

Les iPad « particuliers » de la maison blanche

Vous et moi avons ceci en commun que nous ne sommes pas présidents des États-Unis (à part si Barack Obama nous lit, auquel cas nous le saluons), alors forcément notre iPad est tout ce qu’il y a de plus banal. En effet, quand la maison blanche commande des iPad, ils sont un peu particuliers. On vous en parle.

La réélection récente de Barack Obama à la maison blanche est aussi la certitude de voir de petits gadgets, comme des tablettes, continuer de se balader dans les bureaux du président des États-Unis tant son goût pour les appareils high-tech est connu.

Forcément, quand le président des États-Unis à une tablette, c’est un iPad (dois-je rappeler que l’iPad est fabriqué par Apple, firme américaine). Mais voilà, peut-on imaginer Barack et son administration posséder exactement le même iPad que vous et moi ? La réponse est clairement non.

Se penchant sur cet épineux problème, l’entourage chargé de la sécurité informatique du président Obama s’est tourné vers la société CACI International, spécialisée dans la sécurité informatique.

Ainsi, on apprend que serait une flotte de plus d’une centaine d’iPad qui aurait été modifiée afin de répondre aux exigences en terme de sécurité de l’administration du président des États-Unis. On imagine bien que si les codes nucléaires américains ne sont pas stockés sur un iPad, il n’est pas impossible d’y trouver en revanche des documents classés sensibles.

obama ipad 580x386 550x366 Les iPad particuliers de la maison blanche

La société CACI n’a pas forcément agi sur la partie logicielle de la tablette puisque ce sont surtout en altérant certains composants de l’iPad qu’ils ont réussi à mieux les verrouiller et les protéger. La société en a fait de même pour les iPad appartenant à la CIA ou encore aux ministères les plus sensibles (comme celui de la défense).

Dan Allen, CEO de la firme CACI International affirme que tous les capteurs photo ont été supprimés des iPad en question, ainsi que toute la connectivité 3G/4G qui y était disponible (autant se fournir avec des seules tablettes en WiFi).

Enfin, même le Bluetooth a été désactivé afin qu’aucune intrusion venant de l’extérieure ne puisse atteindre les tablettes de la présidence. Allen poursuit en ajoutant qu’il est possible de désactiver ces tablettes, rendues particulières par toutes ces modifications, à distance.

Si un jour en vous promenant aux États-Unis vous tombez sur un iPad sans caméra ni connectivité, vous saurez à quelle adresse le ramener.

Tags:

4 Commentaires

  • Haha ! C’est marrant que Barrack Obama puisse potentiellement nous suivre mais pas notre propre président …

  • Ouais enfin là, ça devient un peu con quand même…
    Ou comment vouloir absolument posséder le dernier truc en vogue, en lui ôtant tout ce qui le rend attractif…!

    Ils ont les mêmes chez Ikea, mais en moins cher. Au rayon planche à découper!

  • thierry

    C’est quoi son pseudo sur le gamecenter ? :)

  • eddyM59

    @thierry Barack The Boss je crois ;) Je veux pas être méchant mais je préfère mon iPad à ceux de la maison blanche. Après, je serai curieux de jeter un oeil sur les documents qu’ils contiennent.

Laissez un commentaire

requis

requis

optionel


  •