Actu,Divers 20 mai 2013 11 h 34 min

iRadio, ça coince pour Apple

On vous parlait en fin de semaine dernière de l’arrivée d’un service de streaming musical chez Google alors même qu’Apple peine toujours à finaliser les accords avec les majors du disque. Il semblerait que SONY soit le principal obstacle à la firme californienne. On vous parle de tout cela.

Si en 2013 Apple ne manque pas de projets (une montre connectée, la fameuse Smart TV…), on coince toujours du côté de Cupertino pour ce qui est du service de streaming musical dont le concept se veut plus proche d’un Pandora que de Spotify ou Deezer.

Nous apprenions la semaine passée que Google avait réussi le tour de force qu’Apple n’arrive pas à conclure depuis trop longtemps déjà, signer avec les principales majors pour lancer son service assez rapidement. Si Play Music All Access de Google ne sera pour le moment disponible qu’en Amérique, il devrait rapidement franchir l’Atlantique pour s’installer en Europe.

Pour Apple, l’enjeu est de taille, car sur le secteur de la musique il semble que le streaming soit plus que jamais un service très demandé par les utilisateurs comme le prouve la bonne santé de Spotify ou même Deezer. Revers de la médaille, les majors du disque ne sont pas forcément du même avis et ne gagnent que très peu d’argent, ainsi que les artistes, sur ce genre de formule.

pandora your stations iRadio, ça coince pour Apple

iRadio d’Apple serait un service semblable à Pandora.

Aussi, il y a quelques années, quand Steve Jobs avait négocié avec ces mêmes majors pour inclure la musique sur iTunes avec un prix unique, celles-ci avaient déjà dû faire de nombreuses concessions et réduire leurs marges. Le streaming apparaît plus que jamais comme une seconde défaite des majors, pourtant obligées de s’y installer au risque de se voir disparaître dans les années à venir. Alors le mot d’ordre est le streaming oui, mais pas à n’importe quel prix… pour Apple tout au moins.

Ainsi, non seulement de nombreuses majors font pression pour gagner un maximum d’argent sur ce service que veut mettre en place Apple, et elles peuvent négocier en position de force car Apple n’est plus seul sur ce créneau, mais on apprend en plus que SONY aurait des exigences encore plus poussées.

En effet, à l’inverse de Spotify, le streaming d’Apple serait surtout basé sur la découverte musicale et ne permettrait pas forcément à l’auditeur de zapper comme il le souhaite au sein de sa radio musicale. Il pourrait, à la manière de Pandora, être limité dans le nombre de morceaux quotidiens qu’il souhaite passer. Seulement, SONY veut faire payer à Apple tous les morceaux, même ceux qui ne seraient pas écoutés ou écoutés que quelques secondes par l’auditeur.

Alors qu’Universal aurait déjà signé, que Warner serait sur le point de le faire, il semble donc que c’est SONY qui soit en train de ralentir l’arrivée de ce nouveau service, au grand dam des deux autres éditeurs.

On peut penser que SONY, qui propose un service de musique en streaming, a aussi la volonté de ralentir au maximum la firme californienne pour obtenir un maximum d’argent et un délai supplémentaire pour implanter son service qui éprouve de grosses difficultés à convaincre.

Tags:

Laissez un commentaire

requis

requis

optionel


  •